McDonalds / Campagne Interne McPlace France (FR)

 

McDonalds /
Campagne Interne McPlace France

Jeudi 29 Septembre 2016, il est 10h00 et j’ai rendez-vous à Boulogne dans les locaux de l’agence White Dog. Tout commence autour d’un bon café et d’une phrase... “Nous allons réaliser la nouvelle campagne interne McPlace pour McDonald’s”. Alors que la veille je mangeais encore un Royal Cheese bien innocemment, je viens d’apprendre que nous allons faire ensemble un petit pas dans l’histoire McDonald’s.

L’objectif de cette campagne est de récompenser des collaborateurs McDonald’s en leur offrant l'expérience de photographies inédites. L’agence souhaite que le dynamisme de la société et sa richesse multiculturelle soient retranscrits dans ces portraits. Nous imaginons alors un concept original à base de poudre de couleur, ces poudres utilisées dans certains festivals et fêtes indiennes.

Les préparatifs, un travail d’équipe.

Je réalise ainsi une étude colorimétrique, afin de marier avec harmonie le jaune, le vert et le violet imposés par la marque et je m’affaire à sa réalisation technique. En collaboration avec le Directeur Artistique de l’agence, Jean-Christophe Letraublon, nous faisons le choix des poudres Holi et des fonds papiers BD et en parallèle France Hofnung, la styliste du projet, entame ses recherches pour habiller les modèles.

Puis vient le moment de penser à la mise en lumière et je sonne déjà chez Profoto France, dont j’ai l’honneur d’être partenaire. Ma chance est que ce projet coïncide avec la sortie des nouveaux D2, qui seront présentés au Salon de la Photo quelques jours plus tard. Et ces fameux D2 annoncent une vitesse de flash jusqu’au 1/63000s. Dingue ! Ce qui veut dire pour moi un mouvement figé mais d’une manière inédite. Après présentation de l’étude, Profoto me fait l’honneur de nous suivre en nous mettant à disposition 6 exemplaires.

 

 

Ambassadeur X-Photographer Fujifilm, quelques semaines plus tôt, le Japon m’a fait le grand honneur de me faire parvenir le nouveau X-T2, signé à mon nom. Classe ! Il ne me reste donc plus qu’à faire le choix de la focale pour ce projet et c’est le XF 90mm F/2 R LM WR qui retient mon attention pour sa compression des plans et son exceptionnel piqué. Le temps que Capture One Pro se mette à jour pour accepter les nouveaux fichiers du X-T2, nous sommes enfin (presque) prêts.

 

Car qui dit poudre, dit sécurité du matériel. Ce qui m’impose de construire des boîtes afin de protéger au maximum l’appareil photographique et l’ordinateur. Car oui, pour ce projet, nous shootons en connecté, et ceci afin d’avoir le contrôle parfait sur les couleurs dès la prise de vue, les visuels de l’étude étant affichés en permanence pour référence.

Le jour où l’idée prend forme.

07 novembre 2016, il est 9h00, c’est le grand jour. Nous avons tous rendez-vous au Studio Bercy. Après 4 heures d’installation et d’essais de lumières, nous pouvons enfin débuter les prises de vues. Le Fujifilm X-T2 à F/11, 1/250s et Iso 200 est prêt à déclencher les 7 monoblocs Profoto, installés comme suit :

•    Un Parapluie XL en lumière principale au-dessus du modèle afin de créer un contraste principal vertical.
•    Deux Bols Beauté blancs avec nid d’abeilles 25° en retour afin de créer une transparence au travers de la poudre.
•    Deux Soft Box Strip pour la mise en lumière du fond.
•    Un Bol Beauté argent afin d’accentuer le visage.
•    Et une Soft Box Strip afin de maîtriser la densité du pull.

 

 

Accompagné de toute l’équipe White Dog (direction de plateau, costumière, maquilleuse…) et de mon super assistant The Dandy Smiths, qui réalise de plus les photographies du making-of, en 4 heures intenses nos 6 visuels sont finalisés. La journée se conclut alors par une photo de famille bien méritée.

 

 

La post-production, tout est dans le détail.

Quelques jours plus tard, je débute la post-production des images dans mon studio. Le principal challenge est de rapprocher au maximum les couleurs captées de celles de l’étude. Et c’est grâce à Capture One Pro et le nouvel écran Eizo CG-248-4K qui a équipé le studio définitivement quelques jours auparavant, que ce challenge est relevé. La touche finale quant à elle est réalisée sur Photoshop.

Un grand merci.

Je crois maintenant qu’en photographie, il n’existe de meilleure sensation que de réaliser une image née de son imagination. Le résultat ? Une image d’un piqué et d’une profondeur incroyable grâce au capteur du Fujifilm X-T2 et de l’objectif XF 90mm F/2 R LM WR, un mouvement figé à l’extrême qui apporte une illusion magique grâce aux Profoto D2  et un rendu chirurgical des couleurs pour servir l’harmonie développée dans l’étude grâce à Capture One Pro.

Aussi comment pourrais-je assez remercier ceux qui ont fait de ce projet une réalité ?
Tout d’abord, la magique agence White Dog pour sa confiance. L’équipe a su créer et mettre en oeuvre les meilleures conditions pour ce shooting. Fujifilm et Profoto, mes incroyables partenaires, qui de par leur confiance m’apportent un soutien inestimable. Des délais serrés ont dû être respectés et toutes les promesses ont été tenues, haut la main. Enfin Capture One et Eizo, dont ce dernier a fait le nécessaire pour que le nouvel écran du studio soit prêt à temps pour ce projet.

Un énorme merci et vive l’art de l’image.

Making-of

 
 

Crédits

Les intervenants.

Photographie & Retouche : Julien Apruzzese Studio
Premier assistant et photographe making-of : The Dandy Smiths
Habilleuse : France Hofnung
Maquilleuse : Julie Common
Décors : Studio Bercy
Assistants techniques : Camille Roger, Nino Marina

L’équipe White Dog.

Directeur Artistique : Jean-Christophe Letraublon
Réalisateur : Louis Beaugé de La Roque
Directeur de Production : Jean-Baptiste Violet
Images making-of : Ouriel Benaroch
Régisseur : Pierre Cometti
Suivi de projet : Dominique Rubio et Lisa Taupin

Les partenaires.

Eléments photographiques : Fujifilm
Lumières : Profoto